Les secrets d’une bonne alimentation pendant la ménopause

Ménopause rime généralement avec prise de poids et déséquilibre alimentaire. Comment vivre sereinement cette période de la vie sans souci de poids ni problème lié aux carences ? Lisez ces quelques conseils utiles. Il faut savoir bien jouer sur l’équilibre quand on affronte la ménopause et les troubles qui y sont liés. En effet, le statut hormonal de la femme subit beaucoup de changements qui ont des effets notoires sur son physique, surtout son humeur, ses envies, et même sur tout son état général. Comment y faire face efficacement ?

Privilégier le chocolat, le poisson et les fruits

Tout d’abord, il ne faut sauter aucun repas, ça, c’est très bénéfique pour le corps. Ensuite, éviter de grignoter aussi est très bien pour équilibre. Ce sont les premiers petits secrets d’une bonne alimentation ménopause ! Et comme une femme est facilement irritable pendant cette période délicate, manger du chocolat et du poisson régulièrement lui permet de faire le plein de calcium, de magnésium et d’Oméga 3. Le saumon, le maquereau, le hareng, ou encore la sardine sont les poissons à privilégier. Et ne pas oublier les fruits, c’est très important, comme l’avocat, les prunes, la banane, les noix et les amandes… Car en plus de leurs apports vitaminiques qui fortifient, ils ralentissent le processus du vieillissement. Au même rang que les fruits, les légumes aussi sont des antioxydants qui sont très utiles au corps d’une femme.

Limiter le sel et la viande rouge cuite

Pour des risques d’hypertension artérielle, le sel est un aliment à limiter. C’est la même chose pour la viande rouge et la viande trop cuite. Par contre, boire du vin est permis, et peut même lui être bénéfique, à cause, des polyphénols qui sont des antioxydants naturels. Mais il ne faut quand même pas dépasser les deux petits verres par jour. Veiller cependant à ne pas faiblir, ni tomber dans un état de carence. Et comme il arrive qu’on manque de tonus et d’énergie à cette période de la vie, il faut quand même prendre, mais modérément des aliments qui permettent de tenir, comme le pain complet ou le quinoa…

Les aliments à proscrire

Parlons maintenant des aliments qui ne sont pas trop bons pour les femmes en ménopause. Les chips, les fritures, et tout ce qui est sucreries, ainsi que les aliments riches en hydrates de carbone (riz, pâtes et pommes de terre), sont à limiter, voire proscrire. Pour conclure, dans l’alimentation ménopause, il faut laisser primer les aliments riches en antioxydants, en oméga 3, et en vitamines tels le chocolat, les fruits et les légumes.

Les myrtilles sont bonnes aussi pour prévenir Alzheimer
Seniors : des fruits de mer pour prévenir le déclin cognitif