Appareils auditifs : comment fonctionnent-ils ?

appareil auditif

 La perte auditive peut avoir un impact important sur la vie quotidienne, tant sur le plan professionnel que sur celui des relations familiales et du bien-être psychologique. On ne doit pas non plus oublier les questions de sécurité qu’apporte une audition stéréo correcte, par exemple dans les conditions de circulation où on peut identifier et localiser le trafic en sens inverse grâce à une audition correcte. Un appareil auditif peut être comparé à des lunettes, car ces deux articles amplifient un sens qui ne pourrait pas fonctionner correctement sans lui. Le but de cet appareil électrique est d’amplifier le volume des sons qui entrent dans l’oreille. Une aide auditive bien adaptée peut grandement améliorer votre qualité de vie et faciliter le processus de réhabilitation. Il existe de nombreuses aides auditives sur le marché, mais la clé du succès est de choisir une aide auditive qui correspond à vos besoins individuels et à votre perte auditive. Comment choisir un appareil auditif de qualité et adapté ?

Aides auditives – comment fonctionnent-elles ?

Quel que soit le type d’appareil, une aide auditive se compose de trois éléments de base pour transporter les sons de l’environnement dans l’oreille et les rendre plus forts : un microphone, un amplificateur et un haut-parleur (écouteur). La plupart des appareils sont numériques, alimentés par une batterie traditionnelle ou une pile rechargeable. Une aide auditive capte les sons de l’environnement grâce à un microphone très sensible qui transforme les ondes sonores en un signal électroacoustique, puis amplifie les sons tout en réduisant le bruit de fond. A l’aide d’une puce électronique et d’un amplificateur, ce son est converti en un code numérique. Cette étape est suivie d’une analyse et d’une adaptation du son à la perte auditive. Le son amplifié est ensuite transmis au tympan par l’intermédiaire d’un écouteur miniature. La petite taille de ces appareils modernes assure confort et discrétion en les portant sur le pavillon de l’oreille ou dans le conduit auditif externe. Les appareils auditifs les plus avancés peuvent communiquer avec les téléphones mobiles afin que les sons soient envoyés directement à l’oreille sans utiliser d’accessoires supplémentaires. L’objectif d’une aide auditive est de capter le son afin qu’une personne malentendante puisse entendre de manière optimale ce que disent les autres, tout en éliminant la distorsion et les bruits environnants. Rendez-vous sur le site maison-appareil-auditif.be pour trouver un appareil auditif pas cher.

Types d’aides auditives

Les aides auditives varient en fonction de l’endroit où elles sont portées, de leur mode de fonctionnement et de leurs caractéristiques particulières. Les quatre types de base sont les suivants :

Contour d’oreille (BTE) : placé derrière l’oreille, les parties essentielles de l’appareil  auditif sont cachées derrière l’oreille et un fil fin relie l’aide auditive à un embout qui s’insère dans le conduit auditif (convient aux pertes auditives sévères et aux patients dont les conduits auditifs sont plus étroits ; convient également aux enfants car seul l’embout peut être remplacé lorsque l’enfant grandit, laissant la partie contour d’oreille en place ; facile à nettoyer) ;

In-the-Canal (ITC) : s’insèrent partiellement dans le conduit auditif externe, ce qui les rend plus discrets (ils sont destinés aux personnes souffrant de pertes auditives légères à moyennes, ont tendance à avoir une durée de vie de la pile légèrement plus longue et peuvent convenir à un plus grand nombre de pertes auditives) ;

Les appareils intra-auriculaires (ITE) : ils se portent dans le conduit auditif externe et sont donc personnalisés (conçus pour les pertes auditives légères à moyennes ; il existe deux types d’appareils intra-auriculaires : les appareils dits intra-canal (IIC), qui sont presque invisibles dans le conduit auditif, et les appareils complètement intra-canal (CIC) ; ce sont les appareils les plus discrets ; ils ne sont pas conçus pour les enfants dont les oreilles sont encore en pleine croissance) ;

Aides auditives contours d’oreille RIC (receiver-in-canal) et RITE (receiver-in-the-canal) : plus petites que les aides auditives contours d’oreille traditionnelles, avec une excellente qualité sonore, pour les pertes auditives légères à profondes, options de piles et, grâce aux progrès technologiques, connectivité sans fil aux téléphones mobiles.

Aide auditive – qui a besoin d’une aide auditive ?

Si vous remarquez que vous souffrez d’une perte d’audition, la première chose à faire est de consulter un spécialiste de l’oreille, du nez et de la gorge (ORL) ou un audiologiste. Après les antécédents médicaux et l’examen laryngologie avec otoscopie (observation de l’oreille), le médecin demandera un test auditif. Le test de base, ou audiométrie tonale, est effectué dans une cabine spéciale. Ce test montre le seuil d’audition à différentes fréquences, généralement entre 125 Hz et 8000 Hz. Souvent, l’audiométrie vocale et l’audiométrie d’impédance sont également incluses. Si, sur la base des tests audiométriques, le médecin détermine que le patient doit être équipé d’une aide auditive, il l’oriente vers un audioprothésiste qui l’adapte à.

Comment sélectionner l’appareil auditif ?

L’appareil auditif est sélectionné individuellement en fonction de la perte auditive et des caractéristiques de la courbe de l’audiogramme. L’appareil doit garantir la meilleure audibilité possible (la capacité de comprendre la parole provenant de l’environnement non seulement dans le silence mais aussi dans le bruit et le plus grand naturel possible des sons perçus). L’audiologiste est également guidé par les exigences esthétiques et les besoins de la personne qui le portera. À ce stade, il est bien sûr important de déterminer dans quelles situations la perte auditive est la plus problématique. Dans certains pays, il est possible de recevoir une aide financière pour les appareils auditifs. Tout patient assuré qui répond aux critères de remboursement, c’est-à-dire qui présente une perte auditive de plus de 40 décibels, peut obtenir une demande de remboursement auprès de la Caisse nationale de santé. Il est rédigé par un oto-laryngologiste ou un spécialiste en phoniatrie et en audiologie. Il peut l’exercer aussi bien dans le bureau qui a un contrat avec NFZ que dans un cabinet privé.

Les services à la personne : qu’est-ce que c’est ?
Aider les personnes âgées dans leur quotidien : c’est possible !