Maintien et transfert facilité des patients en position assise ou allongée : commander des draps de glisse

draps de glisse

Si vous ou votre patient avez une mobilité limitée ou nulle, vous avez besoin d’outils pour le maintien et le transfert des patients en position allongée ou assise. Ces outils comprennent les ceintures de marche, les lève-personnes et les draps de transfert des patients. Les draps de glisse se déclinent en différents modèles sur le marché. Leur principal avantage est de réduire l’effort du personnel soignant au moment du transfert du patient vers le lit ou hors du lit. Ce type d’accessoire permet aussi de faciliter les déplacements ou l’ajustement de position des PMR vivant seuls. Véritable équipement de sécurité, les draps de glisse doivent être bien choisis pour être utilisés de manière optimale.

Définition et principe d’un drap de transfert

Un drap de glisse a pour objectif de simplifier le transfert du patient en position allongée. En effet, cet accessoire de transfert permet de déplacer une personne sur l’horizontal, que ce soit depuis le lit vers un chariot ou un brancard ou vice-versa. La plupart des modèles sont dotés d’un tube de tissu synthétique, avec deux couches de tissus qui glissent l’un sur l’autre. Le drap de glisse possède la particularité d’être peu encombrant et très léger et donc, facile à transporter. Il suffit de mettre le patient sur le côté pour installer le drap en dessous. Une fois la personne allongée avec le drap à la hauteur du dos et jusqu’aux cuisses, la translation s’effectue en toute simplicité quand le soignant la pousse sur un côté. Le drap de transfert est aussi couramment utilisé chez les patients en surcharge pondérale. Il permet également aux individus en perte d’autonomie de se tourner ou se déplacer aisément dans leur lit. En même temps, les frottements aux points de pression sont réduits. Cela aide ainsi à réduire les escarres et les risques de lésion dus au cisaillement de la peau.

Des draps de transfert adaptés à tous les besoins

Avant d’acheter un drap de retournement, il est important d’évaluer les capacités du client puis de vérifier l’intégrité de sa peau. L’équipe de soins doit choisir la surface de glissement la plus appropriée et la plus sécuritaire. Dans l’idéal, le soignant devrait tout simplement installer la surface de glissement de façon à ce que le patient, plus ou moins autonome, puisse se déplacer seul dans son lit. Puisque le client participe, les efforts des soignants diminuent. L’utilisation des draps de glisse est encore plus bénéfique pour le personnel de santé lors des déplacements des patients dans les unités bariatriques. En cas d’assistance totale, ces outils diminuent les efforts des soignants pour n’importe quel déplacement. Ces draps spéciaux peuvent être utilisés avec les matelas anti-pression, sans que la qualité de pression de ces derniers ne soit affectée. L’autre avantage de ces accessoires est l’amélioration du confort de l’utilisateur, réduisant alors le nombre de manipulations nécessaires pour un transfert, un retournement ou un repositionnement.

Il est important de noter qu’aucun drap de transfert n’est conçu pour supporter tout le poids d’une personne. Pour cette raison, la détermination de l’organisation qui conviendra le mieux à votre situation nécessite une vision réaliste du degré d’assistance que votre patient ou membre de votre famille peut fournir lors de votre transfert.

Surface de transfert : trouver le meilleur système

Sur les plateformes en ligne de vente de matériel médical, vous trouverez différents systèmes de transfert de patient en position allongée. Une version typique aide à repositionner le corps d’un patient. Celle-ci est également appelée feuille de diapositives de transfert de patient. Ce dispositif se compose de deux feuilles, l’une au-dessus de l’autre. Une fois que vous avez placé les deux draps sous le patient, les draps glissent facilement l’un contre l’autre, ce qui facilite le repositionnement des patients sur leur lit.

L’autre option est celle munie de poignée pour faciliter le mouvement des deux couches de tissu en contact. Le drap est souvent en coton ou en polyester ; il est monté sur le matelas avec un panneau coulissant à faible frottement au centre permettant un mouvement latéral. Les bords en coton de chaque côté du drap agissent comme un frein pour empêcher l’utilisateur de glisser hors du lit, qu’il soit allongé ou assis sur le bord. Il a une surface antidérapante sur la face inférieure qui aide à le maintenir en place. La personne se couche directement sur le panneau, ce qui réduit les frottements entre la literie et les vêtements de nuit.

L’accessoire de transfert peut être utilisé avec d’autres outils classiques. Ainsi, le drap plat traditionnel peut être rangé en dessous. Il existe aussi des versions grand lit : la surface de glissement n’est que d’un côté du drap pour les couples partageant un lit.

Drap de glisse : différentes versions disponibles

Il existe deux types de drap de glisse, le plus utilisé dépend du besoin de l’utilisateur. Les surfaces de transfert à deux directions sont plus appropriées pour les patients qui ne peuvent pas se passer d’aide extérieure pour se déplacer dans leur lit. Les draps de tirage à deux directions permettent un mouvement latéral sur le lit et peuvent empêcher le mouvement de haut en bas et de glisser vers le bas dans le lit. Ils peuvent réduire les forces de cisaillement et de friction. De nombreux utilisateurs trouvent que cela facilite les mouvements et les retournements au lit. Les versions à quatre directions sont les meilleures pour les personnes qui dépendent d’un soignant. Elles se composent d’une couche de coton avec un dessous en satin qui repose sur la surface de base et permet un mouvement de haut en bas et d’un côté à l’autre. Cela facilite grandement la rotation et le déplacement d’une personne ou son positionnement pour le soignant. Ensuite, il faut distinguer les outils de transfert en fonction de la longueur des tissus. La version mi-longueur convient davantage lorsqu’une faible friction est requise sous la tête, les épaules et les hanches. La pleine longueur est plus adaptée quand il faut le minimum de frottement possible pour tout le corps. Il existe également des modèles spécifiquement adaptés aux personnes souffrant d’incontinence urinaire ou fécale.

Choisir le bon dispositif de transfert

Le choix d’un drap de retournement devrait s’effectuer en accord avec le corps médical, le kinésithérapeute, l’ergothérapeute ou l’aide-soignant. Toute aide technique au transfert n’est sélectionnée qu’à condition que celui-ci puisse être réalisé en conformité avec différents facteurs environnementaux et le personnel du patient. Le premier facteur concerne les aptitudes motrices de ce dernier : force musculaire, aptitudes articulaires ou de préhension, etc. Ensuite, il faut tenir compte des dispositions cognitives : il est important que l’utilisateur (soignant ou patient lui-même) puisse se servir de l’accessoire convenablement et en toute sécurité. Un autre aspect à considérer est le facteur psychologique : quel degré d’indépendance et d’assistance est le mieux adapté pour le patient ? L’utilisation quotidienne du matériel sera-t-il facilement acceptée ? Par expérience, quand la personne n’adhère pas trop au matériel préconisé, l’efficacité d’utilisation de ce dernier peut être compromise. Par ailleurs, le choix des matériels doit se faire en adéquation avec la taille, le poids ainsi que l’environnement de l’utilisateur. En effet, il est essentiel que le matériel s’intègre dans l’espace de vie de l’individu concerné. Enfin, sachez que l’achat d’un drap de glisse n’est pas remboursé par la caisse d’assurance maladie.

Qui peut vivre en résidence senior ?
Comment trouver la bonne maison de retraite ?